Enquête de la Wallonie relative aux déchets sauvages et aux dépôts clandestins

Actualité du 30 Octobre 2017

   ImprimerImprimer   

Dans sa déclaration de politique régionale, le Gouvernement wallon s’est fixé comme objectif général d’améliorer la propreté publique et de gérer efficacement les déchets.

Dans ce cadre, la Wallonie a intégré la propreté publique au nouveau Plan Wallon des Déchets-Ressources qui, dans son cahier 5, prévoit notamment :

  • de collecter des données de terrain nécessaires à la gestion du Plan auprès des communes et autres parties prenantes;
  • à l‘initiative de la Wallonie et de la Cellule Be WaPP, d’associer et soutenir ces parties prenantes dans la mise en œuvre d’actions diverses de sensibilisation, de mobilisation, de répression et d’amélioration des infrastructures et du cadre de vie.

En ce qui concerne la gestion de la propreté publique, le Plan prévoit notamment de dresser un état des lieux de la propreté publique régionale et assurer un suivi de celle-ci, via :

  • la mesure du niveau de propreté des espaces publics en Wallonie ;
  • la création d’indicateurs régionaux de la propreté.

Afin de rencontrer ces objectifs, une étude visant à évaluer la quantité et le coût de gestion des déchets sauvages et des dépôts clandestins à l’échelle régionale a été confiée au bureau d’étude COMASE par le Département du Sol et des Déchets de la DGO3. La première étape de cette étude a pour objectif de recueillir, auprès des communes, intercommunales et autres organismes publics, un ensemble d’informations relatives aux quantités collectées de déchets sauvages et de dépôts clandestins et aux coûts de gestion qu’ils représentent pour ces institutions.

Ces informations sont essentielles pour orienter les actions de soutien aux parties prenantes qui seront poursuivies par la Wallonie et la cellule Be WaPP, et dont les communes pourraient bénéficier par la suite.

C’est la raison pour laquelle le Service Public de Wallonie a soumis aux communes un questionnaire lancé dans le cadre de cette étude, en les invitant à répondre de la manière la plus complète possible.

Les informations qui seront collectées demeureront strictement confidentielles et seront anonymisées et agrégées pour permettre l’établissement d’indicateurs de suivi de la propreté publique, qu’ils soient quantitatifs ou financiers, locaux ou régionaux. Le but de cette collecte d’informations n’est en aucun cas de contrôler ce qui est mis en œuvre sur le territoire communal. La Wallonie souhaite que les différentes parties prenantes soient les premières bénéficiaires des actions qui seront menées suite aux conclusions qui pourront être tirées de l’étude.

Pour répondre à cette enquête, il vous suffit de désigner un responsable qui selon le cas, pourra répondre aux questions ou rassembler les réponses et encoder celles-ci via le lien suivant :

https://dechets-proprete-publique-wallonie.questionpro.com

Les consignes et informations à rassembler sont communiquées également via ce lien, ainsi que les coordonnées du helpdesk.

Les répondants seront informés en priorité des résultats de cette étude. 

Renseignements: Gwenaël Delaite

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 25-11-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl