Atelier de démarrage du PCIC 2017-2021 au Burkina Faso

Actualité du 28 Novembre 2017

   ImprimerImprimer   

Alors que les partenariats belgo-béninois se retrouvaient pour leur part à Namur à la mi-octobre pour une semaine de plateforme, c’est à Ouagadougou que se sont retrouvés les représentants des sept partenariats belgo-burkinabè, pour s’atteler à des travaux similaires, dans le cadre du démarrage de la phase 2017-2021 du Programme de Coopération internationale communale (PCIC).

 

Ainsi, du 3 au 6 octobre 2017, communes belges et burkinabè ont eu l’occasion d’échanger et élaborer ensemble leur premier plan opérationnel commun, qui définira les activités qu’ils mèneront dans les mois à venir.


Tout comme la rencontre belgo-béninoise, la plateforme de Ouagadougou s’est déroulée en quatre étapes:

  • identification des priorités locales dans chaque commune burkinabè participant au Programme en matière d’état civil. Ce domaine, qui permet l’accès de la population à la citoyenneté et aux biens et services publics de base, est en effet jugé prioritaire par les partenaires depuis la programmation 2014-2016;
  • définition du plan opérationnel commun, qui comporte à la fois des activités à mener localement, mais aussi une série d’activités qui seront menées collectivement, en vue de travailler de la manière la plus efficiente possible, avec les budgets dont le Programme dispose. Ainsi, dans un premier temps, les partenariats entendent se concentrer notamment sur la mise en place de cadres de concertation au sein des services état civil, sur des plaidoyers auprès des ministères compétents, et la mise en place d’une coordination avec eux, et sur des opérations de numérisation des documents d’état civil;
  • répartition, entre les différents partenariats, de la coordination, au bénéfice de l’ensemble du groupe, des activités prévues dans le plan opérationnel (préparation, mise en œuvre, suivi);
  • analyse thématique transversale de ces différentes activités, sous divers angles spécifiques (communication, environnement, équité, marchés publics, évaluation, technologies, formation, sensibilisation, etc.).

 

Les défis à relever sont nombreux, et les modes de fonctionnement et procédures - en constante évolution - visent notamment à répondre aux défis posés, eux, par la réforme de la Coopération belge, et à progresser vers toujours plus d’efficacité, d’efficience et de durabilité. Néanmoins, l’implication et l’engagement de tous les partenaires sont certainement très encourageants, et sont les gages d’avancées certaines d’ici 2021.

Renseignements: Clarisse Goffin

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 14-12-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl