Proposition de résolution - Espaces verts en zones urbaines: l’avis de l’UVCW

Actualité du 24 Septembre 2018

   ImprimerImprimer   

L’Union des Villes et Communes de Wallonie vient d’être sollicitée par le Parlement wallon concernant la proposition de résolution visant à augmenter les espaces verts pour tous en zones urbaines. La présence d’espaces verts de qualité, tant en zones urbaines que rurales, a un impact indéniable sur l’environnement, le cadre de vie, la biodiversité ou encore la cohésion sociale. Il en est d’autant plus ainsi dans les centres urbains, caractérisés d’une part par une densité et une continuité du bâti et d’autre part par une offre de biens et de services attirant une population résidant en périphérie (centralité). 

L’UVCW soutient dès lors la volonté de la proposition de résolution d’inciter et de soutenir les initiatives locales menées pour favoriser le développement d’espaces verts de qualité, l’amélioration de leur accès et leur appropriation par les citoyens. Ce soutien se doit d’être financier, mais aussi technique en fonction des besoins locaux (assistance technique régionale). Il doit en outre pouvoir être ouvert à l’ensemble des communes pour leur centre urbanisé.

L’UVCW souligne, par ailleurs, la prise de conscience accrue des communes en la matière depuis quelques années, spécialement dans la mise en œuvre de leurs politiques urbanistiques ; que ce soit au travers de l’adoption de schémas d’orientation ou au sein de projets spécifiques, par le biais, le cas échéant, de charges d’urbanisme.

Si la création d’espaces verts a un coût certain, l’UVCW souligne que leur gestion au quotidien (entretien, sécurisation, animation, …) nécessite des moyens humains et matériels importants. Pour être pleinement incitatif, le soutien régional ne devrait dès lors pas se limiter à la seule « augmentation » des espaces verts mais également appuyer les pouvoirs locaux dans la gestion quotidienne de ceux-ci.

En matière urbaine, la prochaine législature sera caractérisée par l’adoption d’un Programme stratégique transversal et de la future Perspective de Développement urbain. Il s’agit de deux outils stratégiques à vocation globale et transversale. Au départ d’un diagnostic, différents objectifs stratégiques et opérationnels seront déterminés, lesquels se déclineront en actions priorisées. C’est dans le cadre de cette démarche que la question de la présence, du développement et de l’accès des espaces verts sera abordée.

La politique de développement urbain implique donc une approche globale, intégrée et déterminée au cas par cas en fonction du diagnostic réalisé et des objectifs fixés. Il parait dès lors contreproductif d’imposer, dans le cadre de l’élaboration de cette stratégie et de son contenu, un programme spécifique lié aux espaces verts. Ce dernier risque en effet de biaiser la détermination, en tout autonomie et au regard des constats, des objectifs stratégiques et des actions prioritaires à mener.

De plus, selon le décret du 19 juillet 2018, la Perspective de Développement urbain devra identifier les quartiers prioritaires et répondre à une série d’objectifs régionaux déjà fixés. Si « l’amélioration de l’accès des habitants à des espaces verts situés à moins de 700 mètres » constitue un objectif intéressant, lui accorder une priorité absolue ne parait pas cohérent au vu de l’ensemble des opportunités, contraintes et enjeux en matière de développement urbain et du rôle - sans cesse accru - joué par les villes en faveur du développement régional et du bien-être général des habitants.

Enfin, l’UVCW souligne que l’élaboration du Programme stratégique transversal et de la Perspective de Développement urbain seront encadrés par des délais contraignants requérant une nécessaire autonomie dans le processus d’élaboration afin de permettre aux villes et communes d’élaborer leurs outils de manière efficiente, en fonction de leurs moyens humains.

Pour conclure, l’UVCW partage pleinement le projet de sensibilisation et d’incitation à la création d’espace verts. Elle estime cependant qu’une approche adaptée au territoire concerné devrait être privilégiée et que la création de tels espaces verts ne devrait pas être envisagée de manière générale, prioritaire et abstraite ou imposée au travers d’outils régionaux comme les perspectives de développement urbain ou le SDER/SDT qui ne pourraient prendre en compte les spécificités territoriales locales.

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 16-12-2018, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2018 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl