Avant-projet d’arrêté - Liaisons écologiques (CoDT): l’avis de l’UVCW

Actualité du 11 Décembre 2018

   ImprimerImprimer   

A la demande de Carlo Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du territoire, des Travaux publics, de la Mobilité et des Transports, du Bien-être animal et des Zonings, le Conseil d’administration de l’Union des Villes et Communes de Wallonie a pu prendre connaissance du l’avant-projet d’arrêté adoptant les liaisons écologiques visées à l’article D.II.2, al.4 du CoDT.

L’UVCW partage ainsi pleinement les objectifs poursuivis en matière de liaisons écologiques et plus généralement l’ambition en matière de conservation de la nature affichée par le Gouvernement wallon. De même, l’UVCW ne peut que soutenir la volonté de responsabilisation des communes en vue d’opérationnaliser cet objectif. L’UVCW a cependant rappelé, à tout préalable, que cette volonté ne pourra trouver sa pleine expression que si la Région dégage des moyens suffisants pour intégrer ces enjeux dans les schémas communaux et conforter les démarches de PCDN en cours.

A la lecture de la cartographie, le lien entre les liaisons écologiques figurant sur la carte et la capacité de les rendre opérationnelles sur le terrain n’apparaît pas clairement. En l’état, ces liaisons demeurent de portée sans doute trop générale pour qu’elles soient concrétisées à travers des actes d’aménagement. La manière dont il faut interpréter les traits discontinus figurant sur la carte laisse déjà cours à des interprétations différentes. Par ailleurs, la confrontation avec d’autres orientations découlant du SDT, notamment en termes de réseaux de transports, n’est pas clairement exprimée et risque dès lors de mener également des interprétations différentes quant aux priorités à donner sur un territoire.

En complément, il semblerait opportun que la zone au nord du sillon, qui est la zone la plus fragmentée au niveau des habitats naturels sur base de l’état de l’environnement wallon, fasse l’objet de plus d’attention pour permettre le développement de liaisons écologiques visant à lutter contre cet état de fragmentation. Il apparaît également pertinent qu’une référence directe à la notion de structure écologique principale et aux travaux des scientifiques du DEMNA soir réalisée, tout comme la mise en place d’objectifs chiffrés notamment en termes de surfaces de sites de grand intérêt biologique à préserver.

L’UVCW estime enfin utile que, pour les cinq types de milieux pour lesquels il faut maintenir des liaisons écologiques, des objectifs particuliers puissent être énoncés en fonction des milieux rencontrés et des recommandations émises par rapport à la manière de prendre en compte l’existence de ces liaisons sur un territoire spécifique.

Le lecteur trouvera, en annexe, l’avis complet du CA de l’UVCW à ce sujet.

Renseignements: Christel Termol

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 17-06-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl