Scolytes : les propriétaires doivent se préparer maintenant pour réagir rapidement au printemps

Actualité du 21 Janvier 2019

   ImprimerImprimer   

Crise du scolyte oblige, les arbres contaminés par cet insecte doivent être sortis de la forêt avant le 31 mars pour tenter de diminuer l’intensité de l’invasion. Mais il ne faut pas croire que le travail sera terminé car il faut déjà se préparer maintenant à l’attaque des scolytes qui sortiront au printemps de leur hibernation. En effet, bon nombre d’insectes auront été évacués lors de l’exploitation des arbres mais c’est sans compter sur ceux qui auront passé l’hiver dans le sol et qui en sortiront dès les premiers beaux jours arrivés.

Il faut dès lors travailler maintenant pour être prêts à faire évacuer tous les arbres qui seront inévitablement attaqués par les scolytes au printemps et ce pour essayer de juguler l’infestation. En quinze jours, trois semaines, le travail devra avoir été fait pour éviter que la vague suivante puisse s’envoler pour aller infester encore plus d’arbres. En collaboration avec le DNF, les communes peuvent envisager des ventes anticipées qui leur permettront ainsi de déjà connaitre l’exploitant qui devra intervenir dans des délais très courts dès que l’alerte sera donnée.

Pour les arbres qui seraient difficiles à évacuer, il est possible d’envisager leur abattage suivi d’un écorçage en règle pour ainsi tuer les larves sous écorce. Cette solution peut être aussi recommandée chez certains privés qui auraient des épicéas scolytés dans leur jardin et pour lesquels les coûts d’évacuation des bois seraient trop élevés.

Rares seront les épicéas dans les jardins dont l’abattage devrait faire l’objet d’un permis. En effet, la coupe de ces arbres ne serait soumise à permis que s’ils forment un alignement de 100 mètres ou s’ils peuvent être considérés comme remarquables (1m50 de circonférence mesuré à 1m50 du sol.).  Dans ces cas seulement, le permis serait requis et prendrait 75 jours car l’avis du DNF est obligatoire pour les arbres remarquables. Dans ce cadre de crise sanitaire, rien n’empêcherait le citoyen de procéder à l’abattage pour respecter les délais légaux d’intervention dans le cas d’arbres scolytés puis de procéder à une régularisation. Cette régularisation permettra à la commune de vérifier que l’abattage a bien été réalisé pour évacuer des arbres scolytés. A défaut, il y aurait infraction.

Pour aider les propriétaires forestiers privés et les citoyens détenant des épicéas dans leur jardin, la commune peut :

-          Apposer les affiches de sensibilisation envoyées aux communes par la Région

-          Diffuser les informations suivantes:     

  • Guichet d’Information Scolytes :    - n° d’appel téléphonique (084/46.03.55)    

                                                              - une adresse électronique (scolytes@oewb.be )

                                                              - une page internet (www.scolytes.be)

 

En résumé

-         Evacuer les arbres scolytés avant le 31 mars

-         Se préparer maintenant pour exploiter rapidement dès les premiers envols au printemps

-         Informer les citoyens de l’obligation d’agir en zone forestière

-         Sensibiliser les citoyens de l’importance d’agir dans les jardins

 

Renseignements: Christel Termol

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 24-04-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl