Zone de confinement PPA et travaux forestiers: interpellation du Ministre Collin

Actualité du 4 Avril 2019

   ImprimerImprimer   

L’Union des Villes et Communes de Wallonie vient, conjointement avec Nature Terres Forêts, la Société Royale Forestière de Belgique, la Fédération Nationale des Experts Forestiers et la Confédération Belge du Bois, d’interpeller René Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Aéroports, concernant la zone de confinement PPA et les travaux forestiers. L’interdiction d’accès à la forêt pour cause de Peste Porcine Africaine induit en effet d’importantes difficultés à toute la filière forêt-bois.

Jusqu’à présent, l’impact principal de cette interdiction d’accès est l’impossibilité pour les propriétaires forestiers de récolter les bois et de les vendre, hormis les bois scolytés depuis quelques semaines. Ces derniers sont devenus quasiment invendables dans la zone. Les exploitants forestiers sont également interdits de récolter la matière première qu’ils avaient achetée et souvent payée, hormis les bois scolytés, depuis quelques semaines également.

Les impacts financiers, mais également sylvicoles, sont importants. Les demandeurs espèrent qu’il sera possible de récolter à nouveau, et au plus vite, les bois en forêt dans la zone concernée, moyennant bien évidemment le respect des procédures de biosécurité. Ils espèrent également que les propriétaires et exploitants forestiers seront, comme promis, prochainement indemnisés du préjudice qu’ils ont subi.

En ce début de printemps, les propriétaires et entrepreneurs forestiers sont en pleine période de plantations. Si de nombreux chantiers prévus dans la zone initiale de confinement ont pu être reportés (engendrant bien évidemment un retard dans la production forestière de cette zone et une diminution de l’activité dans le secteur des entreprises de de travaux forestiers), les derniers agrandissements de la zone (AGW des 19/02/2019 et 19/03/2019) n’ont pu être anticipés et certains propriétaires et entrepreneurs se voient interdits d’accès dans ces nouvelles zones, alors que les parcelles sont préparées ou en cours de préparation et que les plants forestiers sont commandés et prêts à être plantés.

Si ces plants ne peuvent être plantés rapidement, ils seront perdus et la préparation des parcelles aura été réalisée en pure perte. Il a dès lors été demandé au Ministre d’autoriser au plus vite l’accès en forêt pour réaliser ces plantations, moyennant bien évidemment le respect des règles de biosécurité en vigueur. Les demandeurs tenaient également à informer le Ministre de la nécessité de dégager les jeunes plantations à partir de la fin du printemps et/ou en été, sans quoi les plantations réalisées les trois années précédentes seront probablement perdues ou tout du moins fortement endommagées.

Renseignements: Christel Termol

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 25-04-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl