Plan Marshall 2.Vert: l'avis de l'Union

Actualité du 28 Octobre 2009

   ImprimerImprimer   

L’Union vient d’être conviée, à l’invitation du Gouvernement wallon, à la présentation du Plan Marshall 2.Vert. L’Union partage la volonté d’un plan mobilisateur pour mener à bien la relance wallonne.

L’UVCW a également rappelé, à cette occasion, combien des pouvoirs locaux dynamiques constituent un levier certain pour la réussite du Plan Marshall.

Le rôle important que jouent les villes et communes pour le citoyen, pour l’économie, pour la Région n’est plus à démontrer. Ainsi, les communes apportent quelque 50 % de l’effort d’investissement de l’ensemble des pouvoirs publics et constituent donc bel et bien le plus gros investisseur du pays.

Pour permettre aux communes d'ainsi investir dans les équipements et services et de jouer son rôle de moteur entrainant toute une dynamique économique, il est crucial que la Région apporte aux communes l’assurance de recettes stables

L’Union a, récemment et à plusieurs occasions, manifesté ses inquiétudes quant au devenir des compensations des mesures fiscales décidées par le Plan Marshall initial. L’Union a pris bonne note de l’engagement de neutralité budgétaire du Gouvernement et vient de faire savoir qu’elle souhaitait être associée à la détermination des pertes réelles des communes et de leurs compensations.

En ce qui concerne les alliances Emploi-Environnement, la première alliance vise à mettre sur pied un plan pluriannuel d’économies d’énergie et de construction durable, mis en œuvre par un contrat multisectoriel. Comme le mentionne également la DPR, ce "contrat multisectoriel" sera conclu entre les pouvoirs publics et les secteurs concernés (construction, logement, énergie). Les villes et communes volontaires pourront prendre part au contrat. L’UVCW souhaiterait être associée à cette démarche novatrice importante.

L’Union a également insisté sur l’importance que constitue, pour le secteur public, la mise en œuvre d’un "Ureba exceptionnel". L’Union espère que les moyens dégagés permettront, outre d’honorer l’encours, de développer de nouvelles initiatives dans le domaine de la rationalisation énergétique.

Quant à l’amplification et la poursuite du plan de rénovation du parc de logements publics, l’Union souligne également toute l’importance de l’opération et aura l’occasion de revenir bientôt vers le Gouvernement wallon avec des demandes spécifiques au secteur des sociétés de logement de service public.

En ce qui concerne le développement des emplois via les postes APE et PTP, l’Union a bien lu que le Plan Marshall 2.Vert envisageait notamment ce développement dans le cadre de l’accueil de la petite enfance, ce dont l’Union se réjouit d’ailleurs. L’Union lit également en parallèle la DPR qui mentionne que le Gouvernement "pérennisera les emplois APE et PTP du Plan Marshall et développera les emplois prévus au Plan Marshall 2.Vert;

  • dans le cadre de ce Plan, à enveloppe constante, pourra, le cas échéant, affecter des postes APE et PTP à des secteurs relevant de l'intégration sociale et de l'aide à la jeunesse;
  • garantira la qualité de l'offre de services dans le non-marchand en veillant à la qualification des travailleurs, notamment par leur formation continuée, avec l'appui des fonds sectoriels.

Le dispositif APE, qui aura 10 ans en 2012, mériterait une évaluation globale.

Le Gouvernement évaluera les effets du décret APE en réaffirmant la double portée du dispositif: remettre à l'emploi et subventionner des services que l'associatif et les pouvoirs locaux ne pourraient pas rendre sans cette subvention."

L’Union des Villes et Communes de Wallonie insiste sur le fait que le financement des politiques locales par le système APE est très important pour les pouvoirs locaux. Les enveloppes actuelles doivent être absolument maintenues. L’Union demande également à être associée à l’évaluation globale.

Enfin, en ce qui concerne la rationalisation du secteur de l’animation économique, l’Union des Villes et Communes de Wallonie profite ici de l’occasion de rappeler le travail important pour l’emploi endogène et local que jouent les agences de développement local. Il va de soi que l’Union souhaite être associée au dossier de rationalisation dans la mesure où il viserait les ADL et leurs missions importantes au service des pouvoirs locaux.

Renseignements: Michèle Boverie

Articles connexes
1ère Alliance Emploi-Environnement (Plan Marshall 2.vert): l’Union questionne le Ministre sur le volet énergie
Compensations Plan Marshall: délai supplémentaire accordé pour récolter les données, 25 millions d’euros prévus au budget 2010
Compensations Plan Marshall: l’Union demande une méthodologie de calcul concertée
Compensations PRI et Plan Marshall – "Valse hésitation" sur la DPR: l’Union rappelle fermement au Gouvernement wallon les engagements qu’il a pris envers les pouvoirs locaux
Quelle place pour les communes dans le plan Marshall?
Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 29-05-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl