Chèque sport en Communauté française: l'Union et la Fédération plaident pour la réactivation du système

Actualité du 9 Novembre 2009

   ImprimerImprimer   

L’Union des Villes et Communes de Wallonie et sa Fédération des CPAS viennent de prendre connaissance de la décision surprenante du Gouvernement de la Communauté française de ne pas de reconduire le financement du chèque sport en 2010. L’Union et la Fédération comprennent mal cette décision et elles viennent donc d’interpeller à ce sujet André Antoine, Vice-Premier Ministre et Ministre des Sports.

D’une part, la déclaration de politique communautaire précise à ce propos que «le sport étant vecteur d’intégration, le Gouvernement évaluera, avec tous les acteurs qui le mettent en œuvre et, le cas échéant, adaptera le système du chèque-sport pour en encourager l’utilisation auprès d’un nombre plus élevé de jeunes défavorisés ».

D’autre part, la crise financière, et maintenant économique, fait des ravages. Les statistiques venant des CPAS indiquent sans ambiguïté une augmentation constante et inquiétante des dossiers de revenu d’intégration et surtout  des demandes d’aides sociales complémentaires diverses (souvent non financées). Ainsi à Charleroi, le taux de « pénétration du CPAS » (nombre de demandes adressées au CPAS par rapport à la population totale) est passé de 3,5% en 2004 à 9% en 2009. A Liège, au 31.08.2009, 161 % du budget sur ce poste était épuisé. A Jodoigne, au 15.9.2009, ce poste budgétaire était en dépassement de 9 %.

Il est évident que tous les niveaux de pouvoir doivent développer les efforts nécessaires pour répondre à ces demandes. A défaut de quoi, ce sont les pouvoirs locaux  qui en feront les frais (par dotation communale augmentée) et les citoyens les plus démunis par disparition d’une mesure qui a bénéficié – faut-il le rappeler – à une moyenne annuelle de plus de 30.000 enfants de 6 à 18 ans.

L’Etat fédéral a tenu compte de ce contexte très difficile, puisque notamment 4 millions d’euros en faveur d’associations qui s’occupent de la pauvreté des enfants sont dégagés pour 2010. L’Union et la Fédération seraient cependant très satisfaites si la Communauté française pouvait aussi faire un geste en faveur du chèque sport.

L’Union et la Fédération ont dès lors demandé au Ministre de procéder dans les plus brefs délais à l’évaluation du dispositif et de veiller à la réactivation du système tel que prévu dans la DPC. Certes, le système peut être amélioré: l’Union et la Fédération se sont donc mises à la disposition du Ministre pour examiner les pistes possibles.

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 12-12-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl