Stratégie régionale de Développement durable: l’UVCW pour le développement de l’Agenda 21 local

Actualité du 27 Août 2012

   ImprimerImprimer   

Le 26 mai 2011, le Gouvernement wallon a adopté une note d’orientation relative à la stratégie régionale de développement durable, dans laquelle le Gouvernement s’engage à se doter d’une telle stratégie pour la Wallonie, et ce d’ici à la fin de la législature régionale. Cette stratégie permettrait au Gouvernement wallon de déterminer et d'exprimer sa vision quant au mode de développement qu'il entend favoriser pour la Wallonie.

L'Union des Villes et Communes, qui prône le développement du plan stratégique communal transversal à l'échelon des villes et communes wallonnes, ne peut que saluer la volonté de la Région wallonne de développer une démarche similaire à son niveau. Le développement d'un réel plan stratégique transversal régional doit sous-tendre le cadre décrétal qui sera créé.

L'Union insiste toutefois sur la nécessité de voir cette stratégie être développée selon les principes suivants:

- la stratégie régionale de développement durable se doit à notre sens d'être ambitieuse, notamment en termes de gouvernance et de concertation;

- la stratégie régionale se doit d'être financièrement planifiée et transparente, tant dans son élaboration et dans sa mise en œuvre, que dans les soutiens aux parties prenantes concourant à l'atteinte des objectifs fixés par le Gouvernement wallon;

- la stratégie régionale doit, à notre sens, être dotée d'un plan d'actions afin de rendre concrète sa mise en œuvre, et de constituer un véritable levier d'une politique de développement. L'établissement de priorités d'actions nous semble à ce titre hautement souhaitable;

- la stratégie régionale doit avoir pour vocation première la coordination des outils régionaux existants;

- la stratégie régionale se doit, enfin, d'être partagée. Une nouvelle architecture des instances consultatives pourrait utilement, en ce sens, soutenir le déploiement de la stratégie régionale de développement durable.

Le caractère inclusif des pouvoirs locaux dans la stratégie n’est pas connu, mais il apparait que la volonté du Gouvernement wallon serait d’assurer la participation des communes notamment aux objectifs du plan, selon des modalités à définir.

Pour l'Union des Villes et Communes de Wallonie, la stratégie régionale de développement durable se doit, en outre, impérativement, d'asseoir le principe de subsidiarité, reconnu au niveau des différents cadres supranationaux. Elle ne peut, à ce titre, imposer des objectifs, les moyens d'atteindre ces objectifs, pas plus que de prévoir des sanctions, et ce, dans tous les domaines relevant de la stratégie régionale (notamment au niveau environnemental).

Dans l'optique d'un partenariat fort entre la Région et les communes pour le développement d'une stratégie régionale de développement durable, l'évolution des mécanismes d'appui financier aux pouvoirs locaux vers un réel droit de tirage, pour tous les mécanismes de subvention existant actuellement constitue une priorité. Ce droit de tirage permettrait une réelle planification de la mise en œuvre des stratégies locales, s'intégrerait dans un large processus de simplification administrative et assurerait un appui conséquent aux pouvoirs locaux dans leurs politiques de développement durable.

Enfin, la Wallonie joue un rôle majeur de soutien aux pouvoirs locaux. Le développement de la stratégie régionale pourrait permettre de renforcer ce rôle de soutien envers les pouvoirs locaux.

Les pouvoirs locaux sont en effet confrontés à des enjeux importants en matière de développement durable, notamment dans leurs aspects territoriaux. L'importance de ces enjeux implique la nécessité pour les communes de voir leurs efforts en matière de développement durable reconnus. A ce titre, et afin de promouvoir le développement durable auprès des communes wallonnes, l'Union des Villes et Communes prône le développement d'un label 'Agenda 21 local'. Il s'agirait de permettre la labellisation des outils de planification stratégiques locaux répondant aux critères de l’Agenda 21 local. Ainsi, le décret-cadre relatif au développement durable qu’ambitionne de prendre le Gouvernement wallon afin d’asseoir sa stratégie de développement durable pourrait prévoir à la fois le processus de labellisation, ainsi que les critères auxquels un document de planification stratégique devrait répondre pour pouvoir être labellisé.

Cette labellisation pourrait être progressive (label AL21 A pour les processus les plus intégrés et participatifs, label AL21 B pour les processus où la participation citoyenne n’aurait eu lieu qu’à certains stades de l’élaboration du document stratégique, et enfin, label AL21C pour les processus de planification stratégique a mimina, auxquels répondraient de fait les processus de planification locale de type 'plan stratégique communal transversal' ou le 'programme communal de développement rural/agenda local 21').

L’octroi du label emporterait, pour la commune, l’accès à un ensemble de soutiens proposés par la Région, pour la mise en oeuvre des actions contenues dans le document de planification stratégique du développement durable local. Le lecteur trouvera en annexe l’avis du Conseil d’Administration de l’UVCW à ce propos.

Renseignements: Tom De Schutter

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 20-08-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl