Politique des Grandes Villes: l’Union demande de maintenir le niveau de dotation

Actualité du 12 Octobre 2009

   ImprimerImprimer   

Selon les informations récemment obtenues par l’Union, l’enveloppe budgétaire réservée à la Politique des Grandes Villes pour l’an prochain serait limitée à 40 millions €, venant de 67 millions € cette année, soit une réduction drastique de 40 %.

Si l’Union peut comprendre les contraintes budgétaires de l’Etat fédéral, elle a cependant attiré l’attention du Premier Ministre Herman Van Rompuy sur l’importance de cette dotation pour permettre aux villes en difficulté de mener des politiques de cohésion sociale et sur les conséquences en termes d’emplois et de services à la population qui s’ensuivraient d’une réduction aussi sévère.

C’est la raison pour laquelle, avant que ne soit mise au débat une éventuelle régionalisation de la politique des grandes villes, compte tenu de l’importance du soutien apporté tant aux personnes occupées dans les divers programmes qu’aux habitants des pouvoirs locaux concernés, l’Union a demandé au Premier Ministre de maintenir la dotation 2010 à son niveau de 2009, soit 67 millions €.

Ainsi, en 2009, 42 millions € ont pu être investis dans la réalisation de logements et d’infrastructures collectives et l’aménagement d’espaces publics au sein de villes et communes dont les capacités d’investissement sont malmenées ces dernières années entre des recettes stagnantes et des dépenses sociales croissantes.

Durant le même exercice, dans le cadre des contrats « Ville durable », la politique des Grandes Villes a assuré 580 emplois en équivalents temps plein, dont 57 % de niveaux 3 et 4, tandis qu’elle gérait et mettait à disposition des 17 villes et communes 170 « premiers emplois »  supplémentaires financés par le budget de l’Emploi.

Ces investissements et ces emplois sont indispensables à la sécurité et à la cohésion sociale des quartiers moins favorisés des villes et communes bénéficiaires, et ce de manière d’autant plus cruciale que la crise économique affecte en premier lieu ces quartiers.

Renseignements: Alexandre Maitre

Articles connexes
Politique des Grandes villes - Incertitude
Quel avenir pour la Politique des grandes villes ?
Politique des grandes villes: le Fédéral doit tenir parole
Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 18-08-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl