Quel avenir pour la Politique des grandes villes ?

Actualité du 14 Juin 2010

   ImprimerImprimer    Envoyer par e-mailEnvoyer par e-mail   

La Politique fédérale des grandes villes n’a cessé, au cours des dernières années, de subir les affres d’un débat communautaire toujours plus vif. En effet, à chaque embargo communautaire sur la question, les projets sont déstabilisés. Les villes sont ainsi poussées à se confiner dans le court terme, les centaines de personnes qui sont employées pour la mise en œuvre des programmes d'action reçoivent des "C4 conservatoires", les investissements programmés et escomptés par les entreprises appelées à leur réalisation sont remis en cause.

A la lumière des récents événements survenus dans ce dossier et à la lecture des programmes politiques des partis flamands en vue des élections du 13 juin, l’Union des Villes et Communes de Wallonie ne peut que s’inquiéter davantage pour l’avenir de cette politique essentielle à la cohésion sociale et au redéploiement durable de notre région. En effet, l’on voudrait couler la politique de cohésion sociale, voire renforcer les difficultés du Sud du pays pour mieux les lui reprocher, que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Pour rappel, initiée en 2000, la Politique fédérale des grandes villes s’est construite dans le souci de mettre fin aux fractures sociales en travaillant, par la concentration de moyens vers les grands pôles urbains du pays, sur l’intégration des cultures et des générations. Elle s’est vue récemment réagencée dans le but d’une redynamisation autour de la notion de "contrat de ville durable".

Les villes wallonnes concernées par cette politique sont Charleroi, La Louvière, Liège, Mons et Seraing, 5 villes flamandes et 7 des 19 communes bruxelloises, pour un total de 67 millions d’euros et 1 millier d'emplois. Pour garantir la pérennité et l’utilité des efforts consentis au fil des dernières années, il est essentiel, pour l’Union, que le futur Gouvernement assure la continuité de la politique des grandes villes au-delà du 30 juin prochain, en assurant l’exécution des budgets initialement arrêtés pour 2010.

Il est également essentiel que la régionalisation de la matière s’effectue dans des conditions décentes. Le maintien des budgets fédéraux sur 2011, puis leur transfert aux régions, tant en ce qui concerne le financement des contrats villes durables que le coût des services dont le transfert pourrait être envisagé, semblent nécessairement devoir être garantis. Il convient par ailleurs, dans l’intérêt même de l’efficacité de la Politique des grandes villes, que la gestion et la mise en œuvre des contrats conservent leur souplesse actuelle.

C’est pourquoi, les trois associations régionales de Villes et Communes ont adopté dans leur mémorandum fédéral commun la position de consensus suivante: "La politique, baptisée aujourd’hui "Politique des Grandes villes", est essentielle; elle permet de développer des programmes de cohésion sociale et de développement durable par la prévention et l'action de proximité. Dans l'esprit du principe européen de la gouvernance à multi-niveaux, le Fédéral est au minimum compétent pour les aspects fédéraux de la politique de la ville (fiscalité, sécurité, etc.) et conserve en outre une mission de coordination transversale via la méthode de coordination ouverte. En tout état de cause, les moyens consacrés aux grandes villes, quel que soit le niveau de pouvoir auquel s’exercent les compétences, doivent être conservés. La continuité des programmes engagés doit être garantie jusque fin 2011."

Renseignements: Alexandre Maitre

Articles connexes
Politique des Grandes villes - Incertitude
Politique des grandes villes: le Fédéral doit tenir parole
Politique des Grandes Villes: l’Union demande de maintenir le niveau de dotation
Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 25-03-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl