Politique des Grandes Villes: le Conseil des Ministres confirme une prolongation de six mois

Actualité du 7 Décembre 2010

   ImprimerImprimer    Envoyer par e-mailEnvoyer par e-mail   

Initiée en 2000, la Politique fédérale des grandes villes (PGV) s’est construite dans le souci de mettre fin aux fractures sociales en travaillant sur l’intégration des cultures et des générations. Elle s’est vu récemment réagencer dans le but d’une redynamisation autour de la notion de "contrat de ville durable". Cinq villes flamandes, cinq villes wallonnes (Charleroi, La Louvière, Liège, Mons et Seraing) et 7 des 19 communes bruxelloises sont concernées par cette politique pour un total de 67 millions d’euros et 1 millier d'emplois (chiffres 2009).

Cependant, régulièrement, les projets mis en place dans ce cadre sont soumis à l’incertitude. Dernièrement, le Conseil des Ministres est ainsi revenu sur sa décision de poursuivre la PGV en 2010 et 2011. Après divers revirements, le financement des 103 projets en cours a été maintenu pour 2010 mais, par contre, en ce qui concerne les 21 nouveaux projets, seuls les coûts de personnel ont été pris en compte. Par conséquent, les montants versés en 2010 aux 17 communes concernées se montent à 59,2 millions d’euros au lieu des 67 millions versés l’année précédente. Plus précisément, si Charleroi, La Louvière et Seraing gardent un montant identique à l’année précédente, Mons voit son enveloppe diminuer de 2 millions d’euros et Liège d’un million d’euros.

Par ailleurs, il semblerait qu’un accord politique ait décidé du maintien de la politique en 2011. La Flandre a obtenu un accord sur la régionalisation de la PGV, régionalisation que la Wallonie pourrait admettre moyennant le transfert des budgets. Pour l’Union des Villes et Communes de Wallonie, il semblait toutefois que, pour permettre une négociation et une préparation raisonnables de cette régionalisation, il est indispensable de maintenir cette politique et les moyens y afférents au niveau fédéral au minimum pour l’année 2011, voire pour l’année 2012.

Par ailleurs, cette régionalisation doit, pour l’Union, nécessairement s’accompagner des moyens adéquats. En ce qui concerne le personnel du SPF Intégration sociale dévolu actuellement à la PGV, il est essentiel que les régions puissent obtenir une équivalence et aient également la possibilité de ne pas reprendre le personnel en question si elles le souhaitent.

Le Fédéral vient de répondre à la demande de l’UVCW. Ainsi, le Conseil des Ministres vient de donner son accord sur une prolongation de six mois de la PGV en 2011. Les projets dont le financement avait été accepté en 2010 sont maintenus jusqu’au 30 juin 2011. Dans ce cadre, le gouvernement fédéral débloque donc un budget correspondant à la moitié de ce qui a été octroyé en 2010 pour la PGV. Des courriers sont également en préparation pour signifier à chaque ville quels projets continuent et sous quelles conditions.

Renseignements: Alexandre Maitre

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 01-05-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl