Retour à  la page d'accueil de l'espace Incendie

Incendie – police : les Présidents des Unions ont fait part de leurs préoccupations au Ministre de l'Intérieur, qui s'est montré très à l'écoute

Actualité du 3 Avril 2009

   ImprimerImprimer   

Le Président de l'Union des Villes et Communes de Wallonie, Paul Furlan, avec les Présidents de l'Association de la Ville et des Communes bruxelloises et de la Vereniging van Vlaamse Steden en Gemeenten, ont rencontré le Ministre de l'Intérieur, Guido De Padt, le 31 mars 2009. C'était la première entrevue entre les Unions de Villes et Communes et le nouveau Ministre fédéral de l'Intérieur et, compte tenu de l'importance des dossiers Incendie et Police, il a été convenu de faire le point trimestriellement.

En police, les municipalistes ont relevé la nécessité d'adapter la norme de financement car les données objectives sont là: dans les budgets des zones, les contributions des communes augmentent beaucoup plus vite que la dotation fédérale. En réponse, le Ministre, qui est conscient que la loi de financement doit être revue pour mieux s'adapter aux besoins du terrain, a néanmoins mis en évidence les difficultés financières de l'Etat.

Ce fut l'occasion de demander que soient mises au premier plan toutes les mesures qui allègent les coûts et améliorent le fonctionnement. Au premier chef, nous demandons que les Unions des Villes et Communes soient représentées au Comité de concertation syndicale de la police intégrée, et qu'une mise en perspective du statut permette d'améliorer la visibilité financière, la maîtrise des coûts et l'adéquation des primes aux missions à remplir.

Les problèmes fonctionnels méritent également l'attention: la qualité de la formation des policiers, le nombre insuffisant de recrues disponibles et le fonctionnement non optimal de la police de proximité.

De son côté, le Ministre de l'Intérieur s'est félicité d'annoncer qu'en 2009, chaque zone recevra du Fonds de la sécurité routière au moins autant qu'en 2007, de sorte que la chute de 15 % en 2008 sera entièrement comblée. Chacun sait en effet que cette recette est indispensable à la viabilité financière des zones de police.

Voulant absolument éviter que le scénario financier de la réforme des polices se reproduise avec la réforme de la sécurité civile, les Unions des Villes et Communes ont demandé au Ministre qu'il soit très vigilant dans les négociations sur le statut des pompiers: ici aussi, nous avons demandé d'être directement associés aux négociations.

Les Unions ont demandé au Ministre l'établissement d'une trajectoire budgétaire pour visualiser la manière dont les contributions communales (90 %) et fédérales (10 %) seront rééquilibrées dans un rapport 50/50, ce qui suppose que, dans un premier temps, tous les surcoûts de la réforme soient pris en charge par le Fédéral. Le Ministre de l'Intérieur s'est dit, à ce propos, inquiet des moyens qu'il pourrait dégager à court terme dans le budget de l'Etat, et donc n'a pas caché que le rythme de la mise en œuvre de la réforme restait incertain.

Les Unions des Villes et Communes ont ensuite déclaré que les délais fixés pour la mise en place des comités de création des zones de secours étaient trop courts. Le Ministre de l'Intérieur a insisté pour que tout soit mis en œuvre pour qu'ils soient tenus. L'important est de mettre en route le processus et de se donner un tempo, même s'il ne peut à tout moment être respecté.

L'Union des Villes et Communes de Wallonie a regretté que les critères de financement des taskforces, à savoir le nombre de casernes et le nombre de pompiers sans distinction entre professionnels et volontaires, préjudicient sensiblement les zones du Sud du pays. Ce fut l'occasion d'insister une nouvelle fois auprès du Ministre pour que les Unions des Villes et Communes soient systématiquement associées en amont de la prise de décision.

L'entrevue a certainement été l'occasion d'une prise de conscience du Ministre de l'Intérieur de la nécessité d'assurer une consultation des Unions des Villes et Communes sur les mesures qu'il projette. Il a ainsi été convenu de se rencontrer trimestriellement. La prochaine date a été fixée au 23 juin.

Renseignements: John Robert

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 22-09-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl