Retour à  la page d'accueil de l'espace Incendie

Réforme incendie : budget de secours pour éviter l’asphyxie

Actualité du 25 Septembre 2009

   ImprimerImprimer   

Jacques Gobert, Président de l’Union des Villes et Communes de Wallonie, a rencontré ce jeudi la Ministre de l’Intérieur Annemie Turtelboom, afin de faire le point sur l’état d’avancement de la réforme des services d’incendie.

Plus de deux ans après la publication de la loi, la réforme incendie semble comme éteinte.

Pour la sécurité des citoyens et celle des hommes du feu, il est impératif de remédier à cette dangereuse situation.

Aussi, l’Union a-t-elle insisté sur la nécessité d’enfin dégager un budget réaliste permettant de raviver la ‘réforme incendie’.

Par ailleurs, force de proposition constructive et pragmatique, l’UVCW a également proposé à la Ministre les chantiers prioritaires permettant d’aboutir à des résultats concrets à court terme.

***

On l’aura compris, la réforme de l’incendie se trouve à un tournant essentiel de son histoire. Le choix politique et budgétaire que va faire le Gouvernement fédéral va déterminer son devenir.

L’UVCW revendique un  budget annuel supplémentaire de 70 millions d'euros à partir de 2010 pour financer la mise en œuvre de la réforme, dont tous les coûts doivent être financés par le Fédéral.

Par ailleurs, l’UVCW propose d’avancer, sans délai, dans la limite des moyens nouveaux dégagés par le Fédéral, selon les priorités suivantes:

  • amélioration de la formation de base des pompiers, ce qui implique de renforcer l’infrastructure (écoles du feu), en ce compris pour les techniques spéciales;
  • consensus à trouver sur un statut amélioré, principalement pour ce qui concerne les pompiers volontaires, notamment:
    • clarification de la base de leur rémunération (gardes, en caserne et à domicile), du statut fiscal de cette rémunération et, pour éviter tout contentieux inutile, confirmation de leur régime de temps de travail, conformément aux dérogations permises par le droit européen,
    • préservation des cumuls de professions ou situations (chômeur, employé communal, voire pompier professionnel dans un autre corps),
    • sécurité sociale identique à celles des professionnels, notamment en cas d’accident;
  • toute discussion inter-cabinets et, a fortiori, toute négociation syndicale, doit être précédée d’une véritable concertation avec les Unions des Villes et Communes. L’UVCW demande d’être, à tout le moins, présente dans la délégation du Ministre en tant qu’expert;

Ces avancées sont les étapes les plus essentielles de l’amélioration concrète de la sécurité incendie. Leur mise en œuvre dans le court terme permettrait, par ailleurs, de réfléchir sereinement et efficacement à la question de la création juridique des zones de secours, laquelle ne peut souffrir d’approximation sous peine de mettre en péril le service au citoyen sur le long terme. Cela implique de poursuivre pendant au moins toute l’année 2010 l’actuelle période de préparation (via les ‘task-forces’), de récolter des données financières fiables et fidèles à la réalité locale ainsi que de tirer des conclusions pertinentes et judicieuses des analyses de risque.

Enfin, pour l’avenir, une trajectoire budgétaire devra être déterminée qui permettra d’atteindre le 50/50 afin que le Fédéral paie enfin son dû.

Renseignements: John Robert

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 16-09-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl