Retour à  la page d'accueil de l'espace Incendie

Réforme de la sécurité civile: l’Union insiste sur l’indispensable continuité du financement des pré-zones opérationnelles

Actualité du 14 Janvier 2011

   ImprimerImprimer   

Au cours de l’année écoulée, malgré les grandes difficultés politiques rencontrées, la Ministre Turtelboom a finalement obtenu qu’une première étape de subsidiation fédérale des services d’incendie, les prézones opérationnelles, soit entérinée par le Gouvernement. Cette démarche va évidemment dans le bon sens pour les services d’incendie, et in fine pour les communes qui en assument jusqu’ici la presque totalité du financement.

Comme elle a eu l’occasion de l’exposer à la Ministre à plusieurs reprises, l’Union des Villes et Communes de Wallonie considère ce premier subside comme le début d’une dynamique pluriannuelle de rééquilibrage financier du secteur, dans l’optique toujours du principe du "50/50" qui figure dans la loi du 15 mai 2007 sur la sécurité civile.

L’Union est évidemment consciente du caractère totalement inédit de la situation politique actuelle au niveau fédéral, ainsi que de la situation de crise financière mondiale qui n’épargne pas notre pays. Cependant, au vu de la nécessité impérieuse de préparer un budget fédéral complet pour 2011, et des toutes dernières orientations prises par le Gouvernement en ce sens, l’Union des Villes et Communes de Wallonie se joint aux demandes récemment exprimées par la VVSG, son association sœur flamande, pour insister sur l’indispensable continuité à assurer dans le financement des pré-zones opérationnelles. Elle vient de contacter la Ministre Turtelboom en ce sens.

En effet, depuis l’annonce des subsides PZO 2010, les autorités locales ont fourni un effort considérable pour proposer, en quelques semaines de temps, des projets viables de mise en place des prézones opérationnelles. La Ministre a d’ailleurs parlé d’un véritable succès dans le démarrage de ce projet et l’Union lui donne entièrement raison sur ce point. Dans ces conditions, la non-prolongation de ces subsides, à hauteur d’au moins 32 millions d'euros pour 2011 également, serait à la fois incompréhensible pour les décideurs locaux et les soldats du feu, et extrêmement délétère pour l’avenir de la réforme toute entière.

La Ministre a déjà fait connaître son intention de poursuivre dans la voie de ce financement en 2011. La démarche de l’Union des Villes et Communes de Wallonie vise donc à appuyer une fois encore la position de la Ministre dans le cadre des difficiles arbitrages budgétaires qui s’annoncent. L’Union espère ainsi qu’une solution acceptable pourra être dégagée cette année, et qu’un nouveau Gouvernement pourra reprendre la conduite de cette importante réforme, avec une vision pluriannuelle claire, qu’un refinancement fédéral récurrent viendra soutenir.

Renseignements: John Robert

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 17-09-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl