Retour à  la page d'accueil de l'espace Aménagement du territoire

Schéma de développement du territoire: l’avis de l’UVCW

Actualité du 28 Août 2017

   ImprimerImprimer   

En réponse à la sollicitation de Carlo Di Antonio, Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal, le Conseil d’administration de l’Union des Villes et Communes de Wallonie a émis un avis concernant le futur Schéma de développement du territoire.

Le Conseil d’administration de l’UVCW salue la volonté du Gouvernement wallon d’entamer la présente actualisation, qui apparaît hautement nécessaire au vu des mutations territoriales intervenues depuis 1999. L’UVCW tient ainsi à rappeler que l’élaboration du SDT ne peut être réalisée sans associer étroitement les communes, qui devront s’approprier l’outil, et partager les objectifs qu’il sous-tend. La consultation des communes à chaque étape du processus à venir apparaît dès lors indispensable, singulièrement dans le cadre de l’établissement de la structure spatiale.

Le projet d’objectifs du SDT qui a été soumis à l’UVCW appelle un certain nombre de remarques fondamentales qu’il convient de lever afin de permettre aux communes de trouver dans le SDT un outil opérationnel et permettant d’orienter leur développement territorial. L’UVCW tenait à attirer plus particulièrement l’attention du Ministre sur certains aspects, explicités plus longuement dans l’avis complet en annexe.

Tout d’abord, il semblerait opportun que le texte propose une hiérarchie ou une priorisation entre objectifs. A défaut, il reste difficile de déterminer clairement les priorités spatiales et la manière dont les objectifs seront arbitrés lors de la mise en œuvre de politiques communales ou de projets concrets. De cette question découle celle des moyens qui seront octroyés aux communes pour assurer la bonne mise en œuvre des objectifs poursuivis (tant en termes de planification que d’opérationnalisation, en ce compris au niveau des leviers économiques et juridiques, notamment).

Il s’avère par ailleurs indispensable d’assurer une plus grande transversalité avec d’autres politiques régionales ayant des implications spatiales fortes: le Schéma régional de développement commercial, le Plan régional de mobilité ou le plan Air Climat Energie. A nouveau, il serait utile de préciser comment sont arbitrées les éventuelles divergences qui pourraient découler de l’application de ces différentes politiques.

L’UVCW partage l’idée que l’accroissement de la valeur ajoutée régionale passe par la coopération des différents territoires qui composent la Wallonie. L’UVCW souhaite cependant voir préciser que ces initiatives de «communautés de territoires» doivent demeurer d’initiative communale à travers des structures trans-communales ou supra-communales. L’UVCW insiste également sur la nécessité de dégager de réels moyens budgétaires permettant d’alimenter ces dynamiques.

L’UVCW pourrait également partager l’idée d’une gestion différenciée du territoire, sous-tendue dans les objectifs, mais différentes questions se posent et mériteraient d’être abordées avec les villes et communes dans leur traduction au sein de la structure territoriale. Il en est de même pour la question des aires, des espaces ruraux, des pôles et de la structure multipolaire qui mériteraient d’être précisés, complétés et concertés.

Enfin, l’actuel projet ne fait plus échos au corridor Ouest-Est Lille – Liège (MHAL) qui constitue un axe de développement historique. Les implications, notamment sur le maintien de la ligne TGV, semble devoir être évaluées. 

A ces questions s’ajoutent celles, essentielles, de la prise en compte des dynamiques territoriales à l’œuvre et de la structuration des espaces ruraux. En effet, le développement des espaces urbains et ruraux ne pourra être figé aux aires et aux pôles définis par le futur SDT. Il doit pouvoir évoluer en fonction de ces dynamiques marquantes. Par ailleurs, l’enjeu de la structuration des espaces ruraux et du renforcement des liens entre les aires et les pôles et les territoires ruraux doit, selon l’UVCW, être précisé et, au vu de son importance pour le territoire wallon, être mieux pris en compte dans les objectifs sous-tendus par le SDT et dans la future structure spatiale.

Renseignements: Thibault Ceder

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 20-09-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl