Retour à  la page d'accueil de l'espace Personnel/GRH

Les Conseils communaux et de l’action sociale wallons invités à porter un regard critique sur la politique d’emploi de travailleurs handicapés au sein de leurs administrations

Actualité du 10 Janvier 2018

   ImprimerImprimer   

En ces premiers jours de janvier 2018, les administrations locales (et provinciales) wallonnes sont invitées par l’AViQ à dresser l’état des lieux de l’emploi de travailleurs handicapés au 31 décembre 2017 en leur sein, comme le prévoit l’arrêté du Gouvernement wallon du 7 février 2013. Les informations sont attendues au plus tard pour le 31 mars 2018 et doivent être communiquées aux conseils communaux, provinciaux et de l’action sociale.

Quelles sont les modalités de la démarche et son intérêt en termes de gestion des ressources humaines ?

L’arrêté du Gouvernement wallon du 7 février 2013 relatif à l’emploi de travailleurs handicapés dans les provinces, les communes, les centres publics d’action sociale et les associations de services publics[1] précise notamment que : « les administrations publiques établissent tous les deux ans, pour le 31 mars au plus tard, en collaboration avec l’AWIPH[2], un rapport relatif à l’emploi des travailleurs handicapés au 31 décembre de l’année précédente. Ce rapport est communiqué au conseil communal, au conseil de l’action sociale ou au conseil provincial, ou à l’ensemble des conseils concernés par une association de services publics. Sur la base de ce rapport l’AWIPH1 établit un rapport global pour le 30 juin et le communique aux Ministres ayant les Affaires intérieures et l’Action sociale dans leurs attributions, qui en informent le Gouvernement. »[3]

Les consignes relatives à l’établissement de cet état des lieux de l’emploi de travailleurs handicapés au 31 décembre 2017 ont été communiquées par l’AViQ à tous les pouvoirs locaux et provinciaux, par voie postale.

Il est important que toutes les administrations communiquent leur situation afin de permettre au Gouvernement de disposer d’un cadastre le plus précis possible sur lequel il pourra appuyer sa politique en faveur de l’intégration professionnelle et du maintien à l’emploi des travailleurs handicapés dans les services publics.

Il est à souligner par ailleurs l’opportunité que constitue la mise en œuvre de cette règlementation pour les administrations, en ce sens qu’elle invite à interroger les pratiques en matière de gestion des ressources humaines et de diversité, et au besoin, à les faire progresser vers une prise en considération accrue du handicap. C’est tout bénéfice pour les services qui valorisent les compétences et le savoir-faire des agents.


[1] M.B. 26.2.2013.

[2] Devenue l’AViQ

[3] Art. 7, AGW 7.2.2013.

Renseignements: Sylvie Smoos

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 16-07-2018, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2018 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl