L’impôt des personnes physiques (IPP) et sa méthode de calcul: quelle incidence pour les finances communales ?

Julien Flagothier - Décembre 2016
   ImprimerImprimer   

L'auteur

Julien Flagothier

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

L’impôt des personnes physiques (IPP) est l’une des sources de recettes fiscales les plus importantes pour de nombreux niveaux de pouvoir, en ce compris les communes. En effet, celles-ci se financent en grande partie (près de 20 % de leur budget ordinaire) grâce aux centimes additionnels qu’il leur est possible de prélever sur cet impôt. Au fil de ce calcul, plusieurs mécanismes d’allégement fiscal peuvent impacter directement et à la baisse le rendement de ces centimes additionnels et, par conséquent, les recettes communales. Cet article a pour objectif d’analyser concrètement la procédure de calcul de l’IPP, de la détermination de la base taxable jusqu’à l’application des centimes additionnels communaux, en expliquant quels acteurs et quels éléments peuvent l’influencer.

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF


Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 26-06-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl