Gestion centre-ville: un temps où les villes chantent

La gestion du centre-ville: l'affaire de l'AMCV

Décembre 2004
Retour au sommaire du dossier Retour au sommaire       ImprimerImprimer   

Créée en 1997 pour refaire de nos villes des centres de vie, l'asbl AMCV (Association du Management de Centre-ville) est l'initiatrice du concept de gestion de centre-ville en Belgique. Celui-ci réside dans la création de partenariats public-privé, de synergies entre tous les utilisateurs et acteurs du centre-ville afin de mener des actions communes coordonnées au bénéfice des cœurs de ville. Une stratégie novatrice, digne d'intérêt, qui pourrait être bientôt appliquée dans toutes les villes wallonnes, comme l'explique son Président, Jean-Luc Calonger.

Aujourd'hui, les centres-villes apparaissent comme une des clés du développement durable pour le XXI e siècle. Ceux-ci doivent faire face à un double défi: attirer de nouveaux habitants qui n'y trouvent plus un espace de vie adapté à leurs besoins et développer une activité économique durable. Pour cela, les centres-villes doivent mener une politique active de réinvestissement afin de recréer un environnement adapté au développement social et économique, tout en assurant une gestion collective de l'espace urbain. L'objectif est d'aider les acteurs à trouver un intérêt mutuel dans leur collaboration en favorisant des retombées sur l'ensemble du centre-ville.

Chaque centre-ville est unique; c'est pourquoi la gestion de centres-villes encourage le développement de partenariats selon la réalité du terrain, en s'appuyant sur le groupe le plus approprié à son développement. La structure générale de fonctionnement, les méthodes de travail et la philosophie restent identiques. Catalyseur de la gestion de centre-ville, l'Association du Management de Centre-ville (AMCV), créée en 1997, est cofondatrice de la Fédération européenne des Centres-villes. Elle regroupe aujourd'hui des acteurs publics, privés, des associations locales de gestion de centres-villes et des villes désireuses de mettre en place ce mode de gestion de l'espace urbain. Elle joue le rôle d'élément neutre au niveau régional comme au niveau fédéral.

"Il faut savoir que l'AMCV a une vocation transnationale", nous explique Jean-Luc Calonger, Président de l'AMCV. "On travaille sur des villes françaises, Lyon, Lille, Saint-Etienne, Nîmes, mais aussi sur des villes suisses. Et on part bientôt vers le Canada. Mais en Région wallonne, de plus en plus, l'AMCV est prestataire de services à la demande des 16 gestionnaires de centres-villes. L'idéal c'est que ceux-ci soient en permanence formés pour maîtriser un plan de circulation, l'urbanisme, le logement, l'aménagement du territoire… Au début, on s'est dit qu'en assurant la coordination, on pourrait leur donner les moyens nécessaires, mais on s'est très vite rendu compte qu'il manquait cruellement de certains outils. On a donc développé un certain nombre de savoir-faire pour le bien des villes. Et, finalement, le secteur privé nous a demandé de travailler pour lui".

La gestion de centres-villes permet ainsi de rassembler les acteurs privés et publics, tant du monde économique et politique que du monde social, dans un projet commun en suscitant le dialogue et la coopération. Elle apporte une nouvelle dynamique dans l’espace et favorise des actions ayant un impact direct ou indirect sur l’environnement urbain. La gestion de centres-villes s’attache également à créer un espace urbain viable pour attirer de nouveaux habitants et développer l’activité économique en centre-ville. "La gestion de centres-villes permet d'attirer de nouvelles activités sur la ville: des services, du logement…", continue Jean-Luc Calonger. "Quand la qualité de vie est agréable, les gens reviennent. Amener un commerce, c'est difficile. Par contre, créer des activités entraîne l'arrivée de nouveaux commerces".

Chaque cellule prend la forme d'une association sans but lucratif ou d'une association de fait. Son conseil d'administration rassemble des représentants de l'ensemble des acteurs intéressés par la démarche. Il a une fonction de gestion, prend les grandes options de développement et assure la continuité du partenariat. Les membres du CA travaillent avec un gestionnaire de centre-ville, engagé dès que les partenaires se sont fixé leurs objectifs.

Ce gestionnaire de centre-ville met en application les options prises par le CA, applique le plan d'actions et favorise l'évolution du partenariat. Il est l'interface entre tous les partenaires. Elément neutre, il a un rôle de médiateur. On l'identifie rapidement au centre-ville; il se doit donc d'être diplomate, dynamique, sensible. Il doit avoir la capacité de convaincre et d'être un "bon communicateur", de fédérer tous les acteurs autour de lui, de comprendre les défis urbains, d'avoir une vision d'avenir.

"C'est moi qui aie amené le concept en Belgique en 1996 sur base de ce qui se faisait en Angleterre et en Suède" , nous explique le Président. "Mon rôle a été de dire que cela existe et il a fallu l'adapter à la réalité belge. C'est à Charleroi que tout a débuté. Le Bourgmestre de l'époque, Jean-Claude Van Cauwenberghe, voulait que je fasse quelque chose pour améliorer le sort du centre-ville. Il a été, en quelque sorte, l'initiateur de la gestion de centre-ville en Wallonie. Il a fait appel à moi parce que, géographe de formation, je travaillais alors beaucoup pour les centres commerciaux. Le modèle belge s'est développé; il tourne très bien à certains endroits, moins bien ailleurs, mais aucune cellule ne part réellement à la dérive".

Ainsi, en mai 2004, la remise de "coups de cœur" récompensait, comme chaque année, le travail réalisé par les 16 asbl de gestion de centres-villes. Cette récompense soulignait, notamment, l'ensemble des actions menées en 2003 par les Villes d'Arlon et d'Hannut (voir les articles de ce dossier). Quelques prix à décerner afin de motiver les bonnes initiatives en Région wallonne. "Derrière les simples awards, il y a l'idée de labellisation", commente Jean-Luc Calonger. "Beaucoup de gens annoncent qu'ils font de la gestion de centre-ville sans trop savoir ce que c'est. Le court terme n'est que la façade qui permettra d'engranger du long terme en gestion de centre-ville. On est en train de créer un label européen avec nos partenaires étrangers: on veut créer un vrai cahier des charges. Mais il ne faut pas se cacher, ça nous fait plaisir de récompenser les gestionnaires qui ont bien travaillé".

 

Pour plus d'informations:
Association du Management de Centre-ville asbl
rue Samson 27 - 7000 Mons (Belgique)
Tél.: 065.88.54.66 - E-mail: info@amcv.be


Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 19-09-2018, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2018 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl