Oupeye - Fabriques d'église : « Renforcer la confiance par le biais de la transparence financière absolue »

Alain Depret - Janvier 2016
   ImprimerImprimer   

L'auteur

Alain Depret Alain Depret

Conseiller expert - Secrétaire de rédaction du Mouvement communal

Le Gouvernement wallon a récemment concrétisé, sous la forme d'une modification du titre « Tutelles » du CDLD, un des axes de la réforme du temporel des cultes. Aujourd’hui, les communes wallonnes exercent donc pleinement leur tutelle sur les fabriques d’église.

Grande est donc désormais la tentation, pour les autorités locales, de réserver une enveloppe stable en termes de dotation financière. Pas facile, quand on sait que les fabriques d’église elles-mêmes ont parfois beaucoup de mal à communiquer entre elles.

Pourtant, à Oupeye, en Province de Liège, le pas a été franchi grâce à un dialogue constructif avec et entre les sept fabriques d’église présentes sur le territoire.

Oupeye poursuit donc aujourd’hui un objectif clair et précis : se définir un plan de gestion qui vise à la mise en commun des moyens octroyés aux fabriques, les incitant à se réorganiser en fonction d’un montant fixe.

Un projet novateur, que nous commentent Martine Rademaker, Directrice financière, et Jacques Ska, Fabricien à Oupeye.

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF


Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 26-05-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl