Couvin: le web au service de la mémoire

Alain Depret - Février 2007
   ImprimerImprimer    Envoyer par e-mailEnvoyer par e-mail   

L'auteur

Alain Depret Alain Depret

Conseiller expert - Secrétaire de rédaction du Mouvement communal

C'est une première en Belgique: le site internet de l'entité de Couvin comprend depuis peu un « coin d'histoire », un mini-site mémoire collective consultable par tous. Un véritable coup de pouce à l'histoire locale et à la généalogie. Son innovation majeure: la possibilité de consulter, en ligne, les actes de l'état-civil vieux de plus de 100 ans.

"L'histoire est ce qui empêche l'avenir de devenir n'importe quoi": d'emblée, l'adage publié sur ce "Coin d'histoire" couvinois trace la voie. Il s'agit de cultiver la mémoire historique de la ville par le biais des NTIC et alimenter la conscience collective. Au travers de ce projet, Couvin entend mettre ses outils à la disposition du citoyen, mais aussi fédérer les différentes énergies des associations historiques et autres chercheurs privés. C’est aussi l’occasion de réduire la fracture numérique en amenant, au travers d’un thème porteur, des citoyens à utiliser internet. Les "anciens" qui composent essentiellement les cercles d’histoire ne sont encore, en effet, que très peu familiarisés à l’outil web.

Plus de 40.000 actes d'état-civil issus de toute l'entité (Dailly, Petigny, Brûly-de-couvin, Brûly-de-Pesche, Pesche, Gonrieux, Aublain, Petite-chapelle, Boussu-en-Fagne, Mariembourg, Cul-des-Sarts, frasnes, Presgaux et Couvin) y sont donc disponibles. Le visiteur a la possibilité d’effectuer ses recherches sur base de l’entité, de l’année et du type d’acte (de 1793 jusqu’en 1907). Les actes ont été scannés, nettoyés et mis sous format PDF. Pour des raisons légales, seul les actes de plus de 100 ans sont disponibles sur le site, mais une deuxième phase en 2007 permettra d’offrir une recherche plus pointue basée sur les noms, adresses et offrira ainsi la possibilité de trouver un acte encore plus rapidement.

Le site internet de la Ville de Couvin n'en est pas à son coup d'essai. www.couvin.be est ainsi disponible dans sa nouvelle version depuis le 1er décembre 2005. Il ne se veut plus désormais un simple outil informatif mais aussi et surtout interactif : les citoyens, associations ou commerçants peuvent ainsi s’y exprimer dans l’espace qui leur est réservé ou réagir aux articles publiés en y laissant un commentaire.

La Ville de Couvin a ainsi souhaité poursuivre le développement de l’interactivité de son site. Couvin a donc inauguré fièrement, le mois dernier, ce nouveau projet innovateur, qui vient épauler un site internet déjà fort bien ficelé. Ce nouvel outil, on le doit au dynamisme d'employés convaincus de l'outil internet, Régis Marée et Jean Henrard, qui ont su convaincre les autorités communales du bien-fondé de l'investissement. Le bourgmestre Raymond Douniaux et l'échevin de l'Informatique Eddy Fontaine ont depuis salué l'initiative et rappelé leur croyance en la pertinence de l'outil.

Une aubaine pour les férus d'histoire

Internet favorise la prolifération de sites de recherche historique, c'est bien connu. Une commune est souvent le premier réflexe vers lequel le citoyen se tourne dans le cadre de recherches historiques. Cela, Couvin l'a bien compris. Un exemple parmi d’autres: en prenant contact avec les services administratifs couvinois, un citoyen anglais a pu retrouver l’endroit où son oncle avait perdu la vie dans le crash d’un bombardier lors de la guerre 40-45.

Depuis un an maintenant, la Ville procède à la numérisation de ses archives, soit 229 registres d’état-civil dont les plus anciens remontent à 1792-1793. Après avoir été scannés, ces 43.500 actes sont découpés, nettoyés et redressés au besoin. Ils sont intégrés à un logiciel disposant d’un puissant moteur de recherches. Une seconde étape fut ensuite d'introduire un dossier pour des subsides dans le cadre du programme CITI (Citoyens de l'Internet) initié par la Région wallonne et la Fondation Roi Baudouin.

Subsidié à 100 %, ce « coin » a pu être développé avec la complicité d'une société informatique basée à Nivelles, déjà maîtresse d'œuvre du site internet officiel couvinois. L’intention est de poursuivre un peu plus loin encore la démarche: le service proposé ne s’arrêterait pas à la simple consultation puisque les citoyens pourraient réagir aux actes découverts au travers de commentaires. Ces témoignages génèreraient des sujets de discussion qui pourraient engendrer d’autres découvertes historiques. Ces écrits virtuels seraient en tout cas un bel héritage pour les générations à venir mais aussi une belle base de travail pour les écoles primaires et secondaires.

D'autres associations et institutions seront impliquées dans le projet en étant à la fois collaborateurs et rédacteurs du site "Un coin d’histoire".Des séances d’informations seront aussi organisées à l’intention des écoles de l’entité. En outre, des liens au départ de différents sites internet historiques ou citoyens seront bientôt placés. Nul doute que le projet pourra également faire des émules dans certaines communes wallonnes. A bon entendeur…

Plus d'infos:
http://www.couvin-histoire.be
Régis Marée, responsable Internet de la Ville de Couvin - Tél : 060/34.01.12

Articles connexes
Analyse des sites web communaux: pas mal, mais peut mieux faire

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 28-04-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl