Retour à  la page d'accueil de l'espace Europe/International

Gens du voyage: « Prévoir une organisation humaine permet de satisfaire 80 % des besoins des gens du voyage »

Alain Depret - Décembre 2018
   ImprimerImprimer   

L'auteur

Alain Depret Alain Depret

Conseiller expert - Secrétaire de rédaction du Mouvement communal

Fin septembre 2018, le Centre wallon de Médiation des Gens du Voyage invitait une délégation locale wallonne à visiter l’aire d’accueil de la commune française de Givet.

Une aire d’accueil particulièrement digne d’intérêt, bien que la situation politique en la matière soit bien différente de celle de la Wallonie.

Le Centre de Médiation des Gens du Voyage, c’est une asbl, née en septembre 2001 qui a, aujourd’hui, pour mission de favoriser et améliorer les relations entre les autorités publiques locales, les gens du voyage et la population sédentaire. Mais aussi, plus particulièrement, de soutenir la création d’aires d’accueil, et ce en favorisant le dialogue entre toutes les parties.

L’exemple de Givet est bien évidemment un must en la matière, mais pas nécessairement un but à atteindre.

Ainsi, comme nous l’explique Ahmed Hakim, Directeur du Centre de Médiation, le simple fait de prendre les gens du voyage en considération dans les procédures administratives suffit déjà largement.

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF


Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 17-06-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl