Retour à  la page d'accueil de l'espace Développement local - ADL

Bonnes pratiques du développement local

« Retour à la liste des bonnes pratiques

Réhabilitation du site Godin à Marchin
Objectifs
L’objectif est de réhabiliter un ancien site industriel aujourd’hui désaffecté, ceci afin d’y accueillir différents types d’activités. La notion de préservation du patrimoine industriel est également présente puisqu’il est prévu de maintenir certaines infrastructures.
Descriptif
Le projet vise à éradiquer une fiche industrielle et à réaffecter cet espace en zone d’activités alliant commerces, bureaux, logements et entreprises.
Quatre axes distincts doivent être identifiés:

-L’aménagement d’une mini-zone d’activités économiques d’une superficie de 1ha sur la partie désaffectée du site Godin. En 2006, cette mini-zone a été revendue à la SPI+ pour la commercialisation du parcellaire. Toutefois, le sol présente un problème de stabilité, décourageant les investisseurs potentiels. Dès lors, afin d'apporter une solution permettant de résoudre ce problème, la SPI+ rédige actuellement un concours "concepteur-constructeur" intégrant les principes du développement durable pour la construction des futurs bâtiments;

-La réhabilitation du cœur du site (8.500 m² au sol): dépollution du sous-sol, démolition d'anciens halls, rénovation d'un bâtiment industriel en immeuble à appartements, installation d'une moyenne surface commerciale, dans le cadre d'un partenariat public-privé;

-La réaffectation d’un vestige de l’histoire industrielle de la commune, à savoir le filtre à eau (tour en béton de 15 mètres de haut) qui pourrait devenir un centre d'entreprises de la SPI+;

-L'implantation d'une micro-centrale hydroélectrique.
Opérateurs partenaires
La commune, propriétaire des terrains et maître d’œuvre, et la SPI+ (en ce qui concerne l’axe "mini-zone") d’activités économiques, sont les opérateurs principaux.

La SPAQUE pour l'opération de réhabilitation de la friche industrielle.

L’ADL se positionne comme le coordinateur du projet au niveau communal (relations avec les partenaires, circulation de l’information au niveau communal, prospection envers les futurs investisseurs, rédaction des appels à propositions, constitution et animation de groupes de travail, etc.).
Mise en oeuvre - étapes
Axe "zone d’activités économiques":

-Octobre 2000: décision de la commune de subvenir au financement à hauteur de 30 %.

-30 janvier 2002: réunion avec la SPI+ en vue de confier à l’intercommunale la gestion de la zone.

Novembre 2002 à novembre 2003: réalisation du parcellaire.

Juin 2004: obtention des résultats de l'étude de pollution du site.

Octobre 2004: obtention de l'estimation de prix du comité d'acquisition.

Février 2005: le Conseil communal marque son accord sur le projet d'acte rédigé par le comité d'acquisition.

-Mars-Avril 2005: constitution du dossier d'extraction de la parcelle soumise au régime forestier.

-Novembre 2005: réponse de la DNF et prise de contact avec un géomètre pour rectifier les plans en fonction des remarques de la DNF.

-Mai 2006: vente du parcellaire à la SPI+.

-Avril – mai 2008: lancement du concours "concepteurs-constructeurs".

Axe "SAED":

-20 octobre 2000: achat des papeteries de la Dyle.

-Janvier 2003: réunion informelle entre des agents de la Spaque, de la RW et l’ADL afin de faire évoluer ce dossier en stagnation.

-Juillet 2003: poursuite de l’avancement du dossier, le Ministre Foret charge la Spaque de réaliser l’étude de caractérisation du site.

-Mai 2004: obtention du 1er arrêté de désaffectation du site.

-Juin 2004: obtention des résultats de l'étude de caractérisation du sol.

-Septembre 2004: signature d'une convention liant la Commune de Marchin à la Sorasi.

-Octobre 2004: la commune évacue sur fonds propres, les déchets chimiques présents dans des futs vers un collecteur agréé.

-Juin 2005: constitution d'un groupe de travail afin que les nombreux intervenants (Spaque, Sorasi, DGATLP, Cabinet du Ministre Marcourt, Cabinet du Ministre Antoine, SPI+, Commune de Marchin) puissent concerter leur action et que ce dossier aboutisse le plus rapidement possible et rencontre d'un porteur de projets souhaitant installer une surface commerciale sur le site et rénover un des anciens bâtiments en un ensemble mixte de bureaux et de logements.

2005 – 2006: définition du projet avec le groupe d'investisseurs.

-Juin 2006: présentation d'une étude sur la gestion et la maîtrise des risques liés à la pollution du site. Vu les coûts de dépollution, le groupe d'investisseurs conditionne son engagement financier à la dépollution du site.

-Mars 2007: dans le cadre du Plan Marshall, le Gouvernement wallon mandate la Spaque pour procéder aux mesures de réhabilitation du site Godin. Une enveloppe de 1.200.000 euros est prévue pour la réalisation des travaux.

-De juin à décembre 2007: la Spaque procède à des mesures de surveillance environnementale du site, un complément à l'étude de caractérisation est mené, le projet tel que défini en 2005 est confirmé, les architectes de la Spaque et du groupe d'investisseurs collaborent.

-Avril- Mai 2008: la commune va vendre le site à la Spaque et la démolition des anciens halls devrait débuter.

Axe "Filtre à Eau":

-Février 2002: visite du bâtiment par des représentants de la Commission des Monuments et Sites. Introduction d’une demande de classement par la Chambre provinciale de Liège de la Commission des Monuments, Sites et Fouilles à la Chambre régionale.

-Octobre 2004: le Collège accepte l'idée de lancer une adjudication – concours pour rénover le bâtiment.

-Novembre 2004: étude du projet avec la SPI+ (service immobilier communal).

-Février 2005: approbation du cahier des charges par la Collège.

-Mars 2005: contact avec le groupe d'experts.

-Avril 2005: approbation du cahier spécial des charges par le Conseil communal.

-Mai – Juin 2005: visite du filtre avec les candidats.

-Septembre 2005: remise des dossiers de proposition.

-Octobre 2005: réunion du groupe d’experts pour l'analyse des projets.

-Novembre 2005: suite aux recommandations du groupe d'experts et au fait que le bâtiment se trouve au sein de la partie du site à dépolluer, le Collège décide de ne pas désigner de lauréat pour le concours de rénovation du filtre, la critique majeure aux projets remis portant sur le manque de garanties financières présentées par les candidats. En effet, les différents projets soulignaient la nécessité d'obtenir une aide financière des pouvoirs publics pour la mise hors eau du filtre (estimée entre 350 000 euros et 400 000 euros), mais en l'état le bâtiment n'était pas classé.

-2006 à 2008: le projet de classement a suivi les diverses étapes (Commission provinciale des Monuments, Sites et Fouilles, Commission régionale) et fait part d'une liste de monuments soumis au Ministre pour classement.

Axe "micro-centrale hydroélectrique":

Mars 2007 à septembre 2007: réalisation d'une étude de faisabilité relative à l'installation d'une turbine hydroélectrique au site Godin en utilisant le génie civil ancien existant (biefs amont et aval, ancienne salle d'eau).

La puissance installée de la turbine serait de 45 kw. Si nous voulons mener à bien ce projet, nous devons obtenir la possibilité de recréer un barrage. Les demandes d'autorisation sont demandées à la DGRNE.
Financements et moyens
- Mini-zone d'activités économiques: Région wallonne DGEE: 300 000 euros et commune 100 000 euros
- SAED: Plan Marshall 1 200 000 euros et investisseurs privés
- Filtre à eau: DGATLP - Division du Patrimoine 240 000 euros et investisseurs privés ou SPI+
- Micro-centrale hydroélectrique: coopérative à créer 250 000 euros
bilan et perspectives
Astuces, conseils et difficultés
Les dossiers ont connu de nombreux obstacles et de nombreux retards liés à des décisions administratives à prendre et/ou tardant à arriver.

La difficulté de trouver la rentabilité financière au bâtiment Filtre à Eau sans l’apport de subsides publics est un autre obstacle.
En savoir plus
Contacts
J-F Pecheur
Rue Joseph Wauters, 1 A
4570 Marchin
085/270419
0474/540673
adl@marchin.be

 

 

 
Ce document, imprimé le 06-12-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl