Retour à  la page d'accueil de l'espace formation

Les formations CPAS

Formations spécialisées

SANTE MENTALE - Gérer les risques d'automutilation, de toxicomanie, d'errance et/ou de conduites à risque des personnes primo-arrivants souffrant de troubles psychiques

SANTE MENTALE - Gérer les risques d'automutilation, de toxicomanie, d'errance et/ou de conduites à risque des personnes primo-arrivants souffrant de troubles psychiques

Inscrivez-vous en ligne

Formation EXCLUSIVEMENT destinée aux CPAS wallons.


Dates et lieux:

Le 15/10/19 à Monceau-Sur-Sambre
Les Cayats
Rue de Monceau-Fontaine, 42
6031 Monceau-Sur-Sambre
Horaire: 9h à 16h30

Durée: 1 jour

Prix: gratuit (inscription obligatoire)

Renseignements:
Claudine Ska
Tél: 081/24.06.56

CONTEXTE

Cette formation s’inscrit dans le cadre d’un projet européen défini dans un appel à projet spécifique du Fond Asile Migration Intégration (FAMI) soutenu par le SPF Intégration Sociale. Il s’agit d’un parcours de formations et d’intervisions à destination de tous les travailleurs sociaux (assistants sociaux et éducateurs) des CPAS bruxellois et wallons en charge des personnes primo-arrivantes d’origine étrangère souffrant de troubles psychosociaux, traumas liés à la migration, à l’exil et/ou aux conditions de vie en Belgique.

Les travailleurs sociaux des CPAS wallons visés par ce parcours de formations pourront acquérir des connaissances approfondies sur les spécificités liées aux souffrances psychosociales et/ou aux traumas. Ils seront capables d’identifier les demandes d’aide et de diriger les personnes concernées par leur accompagnement vers des professionnels du réseau de la santé mentale et/ou d’autres professionnels adaptés à leurs besoins.

Dans la deuxième partie de ce parcours de formation, il est proposé aux travailleurs sociaux des CPAS wallons des formations spécifiques mettant l'accent sur une approche interculturelle intégrée à l'accompagnement psychosocial spécifique apporté aux personnes souffrant de troubles psychosociaux.

 L’objectif principal est de proposer un « parcours de formations » qui s’articule autour de trois modules :

-       Une formation de base

-       Des formations spécialisées sur 7 thèmes

-       Des analyses pratiques en « intervisions ».

Ce parcours de formations s’organise comme suit :

  1. S'être inscrit à la formation de base (organisée dans toutes les provinces) ;
  2. Choisir une à plusieurs formations spécifiques ;
  3. Participer à un groupe de 8 séances d’intervision de 3h réparties en 2019 sur toutes les provinces ;
  4. Accéder à un helpdesk (1x/semaine) pour toute question liée à la problématique des traumas des personnes d’origine étrangère prises en charge par les CPAS wallons.

 

Contact helpdesk (le LUNDI MATIN, entre 9h et 12h30, du 5/11/2018 au 16/12/2019 inclus): 081 24 06 57 (Valérie Desomer).

PUBLIC VISE

Cette formation est accessible à tous les travailleurs sociaux qui accompagnent des personnes d'origine étrangère, mais aussi les travailleurs sociaux qui accompagnent des publics présentant des troubles de santé mentale et qui ont suivi la journée de formation de base.

OBJECTIFS

L’objectif général est de repérer les risques d’automutilation et d’en tenir compte dans l’accompagnement psycho-social des personnes primo-arrivants par les travailleurs sociaux des CPAS wallons.

-        Distinguer les types de traumatismes différents des PEOE

-        Approcher la question spécifique des mutilations sexuelles et de ses effets sur la femme

-        Permettre de penser l’accompagnement social de ces personnes vers une socialisation, une insertion et une vie affective

CONSTAT

Nous interrogerons les vécus traumatiques, les atteintes aux liens sociaux, les troubles psychiques et les conduites à risques des personnes primo-arrivantes à partir d’une enquête de terrain. Pendant plusieurs années, la parole a été donnée à des migrants venus de tous les continents et à des familles immigrées de longue date, marqués par des processus de précarisation multidimensionnels. Ils touchent les aspects socio-économiques de leur existence, mais aussi la précarisation de leurs liens familiaux, la disqualification de leurs lieux de vie, les problèmes de santé physique et psychique et les vulnérabilités administratives. Beaucoup ont également connu des vécus extrêmes avant, pendant et/ou après leur voyage. Ces vulnérabilités circulent, interagissent, fragilisent mais elles peuvent aussi développer les ressources des personnes, leurs compétences pragmatiques, leurs capacités d’adaptation à l’adversité, leurs facultés tactiques ou stratégiques, individuelles ou collectives.

CONTENU ET METHODOLOGIE

L'intervention s'envisage dans une logique participative et collaborative. Le travailleur reste maître et expert de son métier. L'intervenant apporte réflexions, outils théoriques et propositions pour alimenter la rencontre et le changement. La méthode prévoit donc une co-construction des contenus des séances. Les animations possibles sont variées : mises en situations, utilisation d’extraits de films, de consultations filmées, textes, témoignages, jeux de rôles, ice-breaking, quizz, caméra, brainstorming, bain de mots, exposés, coaching multi-têtes, …

Thématiques :

-        L’usage de substance et les conduites à risques (automutilation, rapports sexuels à risque, etc.) comme processus auto-calmant

-        L’errance comme symptôme du désaccordage entre le sujet, lui-même, les autres et le monde

-        La psychopathologie comme processus de déliaison entre le sujet, lui-même, les autres et le monde

-        L’actuel malaise dans nos civilisations occidentales contemporaines

-        La rencontre comme processus de reliaison

Programme et contenu :

Un traumatisme, c’est fait de quoi ?

-        Les différents types de traumatismes qui existent (physique, psychique et psychologique)

-        Les fondements du traumatisme : la logique de la surprise, l’effraction et l’empreinte, l’arrêt du temps, les symptômes, les différences avec le deuil

-        Les traumatismes spécifiques des populations migrantes : les traumatismes de guerre, les traumatismes civiques et politiques, le temps de l’exil, les massacres et les génocides (Sironi)

-        La question des liens, de l’isolement, de la protection et la sécurisation nécessaires

Les mutilations sexuelles

-        Quelques éléments des aspects physiques des mutilations : être coupé dans sa chair

-        Les conséquences psychologiques, sociales, affectives et sexuelles des mutilations génitales

-        Le rapport au plaisir, à la tradition culturelle, à la féminité, au handicap dans l’excision

Approche et recommandations

-        De l’utilisation de l’espace et de la proxémie (Hall)

-        Les besoins psycho-sociaux spécifiques des personnes traumatisées

-        Aborder la sexualité, le plaisir et l’intimité comme assistant social dans l’accompagnement

-        Comment dépasser la logique de la surprise pour une reprise de contrôle sur sa vie ? Comment cesser d’être uniquement une victime ?

-        Comment repérer le traumatisme vicariant chez l’intervenant et que faire pour le prévenir / l’aborder ?

FORMATEURS

-        ADANT Benjamin, indépendant en formation, supervision, intervention psychosociale et conférences, directeur de la structure collective d'intervention, Triskèle.

-        JAMOULE Pascale, anthropologue, spécialisée dans les questions d’exil et de grande précarité, chargée de cours à l’UMons, Mons.

-        DECLERCQ Emmanuel, psychologue clinicien, psychothérapeute d’orientation psychanalytique et doctorant autour des traumatismes extrêmes et de l’exil ainsi que sur la clinique de la réhumanisation, Vilvoorde.


Vers une politique de migration plus intégrée, grâce au FAMI.


 

Partenaires

              
 
Ce document, imprimé le 17-09-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl