Ce document, imprimé le 04-03-2024, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 25 Juillet 2023

Dans un avis du 22 juin, le Conseil supérieur de la santé (CSS) a fourni une mise à jour de la stratégie de vaccination COVID-19 pour les groupes prioritaires belges au cours de la saison 2023-2024. La version française est dorénavant disponible. Qu’en retenir du point de vue d’une maison de vie et de soins (MR-S) ?

Le CSS recommande que la vaccination contre la COVID-19 et la grippe saisonnière soit de préférence proposée conjointement en octobre 2023.

Il recommande l'administration d'un vaccin à ARNm supplémentaire pour les groupes 1, 2 et 3.

Au sein du groupe 1 figurent des personnes présentant un risque accru de décès ou de formes graves de la maladie (hospitalisation, soins intensifs et décès). Parmi elles :

-       toute personne de 65 ans et plus ; 

-       toute personne vivant dans un établissement de soins de longue durée ou une maison de repos (similaire à la vaccination contre la grippe saisonnière) ; 

-       toutes les femmes enceintes, quel que soit le stade de la grossesse. 

Le groupe 2 reprend toutes les personnes actives dans le secteur des soins, dans et hors des établissements de soins. Même si la protection contre l'infection par Omicron s'estompe rapidement, le CSS souhaite permettre aux professionnels de la santé d'être protégés autant que possible contre le risque de formes graves de la maladie sur une base individuelle, de minimiser autant que possible le risque de transmission aux patients les plus vulnérables et d'assurer un fonctionnement optimal de l'ensemble du secteur des soins de santé pour tous les patients pendant la période critique de l'hiver.

Pour ces raisons, le CSS recommande que ces groupes soient vaccinés avec un rappel supplémentaire pour la saison automne/hiver 2023 - 2024. Le CSS rappelle que, dans le contexte d'Omicron, la durée de la protection contre les infections et la transmission diminue très rapidement avec le temps. Cette stratégie de vaccination complète mais ne remplace pas les interventions non pharmaceutiques (masque) pour les personnes à risque de maladie grave en contact avec ces « personnes actives dans le secteur des soins ».

Le groupe 3 concerne toutes les personnes vivant dans le même foyer (stratégie de vaccination « cocoon ») que les patients sévèrement et très sévèrement immunodéprimés.

Pour les personnes âgées de 18 à 65 ans et ne faisant pas partie des groupes 1, 2 et 3, une proposition de vaccination ne peut être faite que sur une base individuelle après consultation du médecin.

A ce niveau, sur base des données disponibles dans la littérature scientifique, le CSS estime que les fumeurs, personnes physiquement inactives, personnes ayant des troubles liés à l'utilisation de substances ou à la consommation d'alcool pourraient également être vaccinées sur la base d'une analyse de risque individuelle et en concertation avec leur médecin, afin de vérifier qu'il n'existe pas d'autres facteurs de risque inconnus.

Actuellement, dans le cadre des variantes d'Omicron, la vaccination systématique des enfants, adolescents et adultes en bonne santé de moins de 64 ans (non inclus dans les groupes décrits ci-dessus) n'est pas recommandée par le CSS. S'ils le souhaitent (pour quelque raison que ce soit, y compris un voyage), ils peuvent bien sûr recevoir un rappel (les données de sécurité vaccinale sont favorables), mais cette décision repose uniquement sur une évaluation individuelle et non sur une recommandation scientifique quant à l'utilité de cette vaccination pour eux.

Voir le catalogue complet

Date de mise en ligne
25 Juillet 2023

Type de contenu

Matière(s)

Santé Personnel/RH Aînés
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Santé