Ce document, imprimé le 17-04-2024, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 2 Avril 2024

Le 10ème sommet des régions et des villes organisé par le Comité européen des régions (CdR) s’est tenu les 18 et 19 mars à Mons. Les organisateurs ont pu compter sur la présence de plus de 3500 participants (en majorité des élus locaux et régionaux) venant de 59 pays. En deux jours, les participants ont pu assister à plusieurs séances plénières et à différentes sessions thématiques sur la question de l’égalité des genres, l’intégration, l’innovation numérique, sur le Green Deal, sur la résilience, sur la place du citoyen et des services publics au sein de l’Union européenne (…). Ces différentes activités ont permis de construire des discussions très riches qui alimenteront le travail futur du Comité européen des régions.

Lors de la séance plénière sur « la transition juste et la cohésion au cœur des futures politiques d’investissement de l’UE », notre président Maxime Daye a eu l’occasion d’intervenir pour rappeler l’importance du rôle des villes et communes dans l’adhésion aux politiques publiques mises en place, notamment sur la question de la lutte contre les effets du réchauffement climatique. C’est pourquoi les villes et communes doivent être considérées comme des partenaires privilégiés dans la mise en œuvre d’une transition juste, et qu’à cet égard, l’Union européenne doit appuyer l’action des pouvoirs locaux en réduisant les freins budgétaires à l’investissement, et en renforçant son soutien aux pouvoirs locaux. Maxime Daye a également rappelé que donner les moyens aux villes et communes pour qu’elles réalisent ces politiques publiques a un impact positif sur l’inclusion et la cohésion sociale dans les territoires.

A la fin de ce sommet, les participants présents ont adopté la déclaration de Mons. Cette dernière met en avant la nécessité d’un engagement continu par rapport au Green Deal et une plus grande prise en compte de l’avis des acteurs locaux et régionaux européens dans les politiques publiques européennes. Afin de garantir l’égalité des chances entre l’ensemble des citoyens européens, elle rappelle aussi que l’investissement public doit être cohérent par rapport à l’ampleur des politiques publiques à mettre en place et réparti de manière juste entre les différents Etats-membres.

Annonces publicitaires - Vous souhaitez annoncer?
Formations - Stratégie/Management
Voir le catalogue complet

Date de mise en ligne
2 Avril 2024

Type de contenu

Matière(s)

Stratégie/Management Europe/international
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Stratégie/Management